Rechercher
  • Nicolas Médieu

Vins « bio », on en raffole! Communion avec la nature ou effet de mode?


Quel engouement!

Depuis déjà quelques années les produits étiquetés « bio » ont la cote. Le vin a suivi ce courant. Nous retrouvons de plus en plus de ces produits dits « nature » sur les tablettes de la SAQ. Est- ce seulement un joli coup de filet marketing, un effet de mode, ou bien cette mention a réellement des assises solides et qualitatives? Fouillons un peu afin de comprendre le phénomène. Et peut-être, découvrirons-nous une nouvelle catégorie de vins à explorer et à déguster.

Pour le consommateur, quelle est la différence?

Le vin biologique s’inscrit dans un mode de production durable ou le respect de la nature est au centre des préoccupations; basé sur l’entretien de l’équilibre naturel entre le sol, la plante et son environnement. Comme pour tous produits alimentaires issus de l’agriculture biologique, les maladies seront traitées par des engrais verts ou par des moyens naturels d’origine animale (comme la lutte par confusion sexuelle contre les insectes ravageurs) et la fertilisation se fera toujours par des composts organiques. Donc, le consommateur achetant des vins provenant de raisins biologiques aura la certitude qu’aucun produit chimique de synthèse n’aura été utilisé pour contrer les maladies de la vigne car le tout est interdit et certifié par des organismes comme DEMETER (marque internationale qui est présente dans plus de 50 pays).

Alors, obligatoirement le vin sera meilleur? Malheureusement, ce n’est pas aussi simple car vin « bio » n’égale pas toujours qualité et expertise. La seule garantie que nous avons, c’est que la production aura été, sans contredit, respectueuse de l’environnement. De plus, il faut savoir qu’il y a beaucoup de viticulteurs qui travaillent, désormais, avec les principes « bio » mais qui ne passeront pas obligatoirement par ce « label ». Donc, gardons en tête que la majorité des producteurs sérieux travailleront dans le respect de la nature afin de garder un sol et un environnement en « vie » ce qui permettra à la vigne de prospérer et de produire des raisins délicieux plusieurs années encore.

On se trempe les lèvres?

C’est en parfaite synergie avec le terroir québécois et français que je vous propose l’accord vin « bio » français et fromage « bio » québécois. La fromagerie L’Ancêtre (1615, boul. Port-Royal, Bécancour, Centre-du- Québec) vous propose des beurres et fromages biologiques. J’ai sélectionné leur cheddar fort pour vivre la symbiose parfaite avec ce chardonnay du Jura (France), d’appellation Arbois. Stéphane Tissot a travaillé dans le millésime 2009 un vin au nez de noisette et de fleur blanche qui se partage en bouche longuement dans une texture ronde et presque grasse. Et oui, une communion délicieuse entre respect de la nature, saveurs et cela pourra être dégusté, dans un des nombreux sites bucoliques de la belle région du Centre-du-Québec.


56 vues

© 2017 par Caroline Bouchard, tous droits réservés